20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 00:54

; : : : : :

Partager cet article

Published by anyel.over-blog.com
commenter cet article
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 13:33

  Anyel lite

Une enfance voyageuse (Congo, Guinée),  une passion précoce pour la musique et la danse, de brillantes études de philosophie et de cinéma, l’étude du chinois et de l’hébreu favorisent l’ouverture et le parcours artistique d’ Anyel DUPUIS/ ADDA aussi riche que métissé. Elle reçoit une solide formation de danse classique, et de modern jazz avec J.Finaert, Rhéda et Millard Hurley. 

 Partie en quête de ses racines  au Maroc, elle y découvre la danse orientale ; elle décide alors de l’intégrer dans sa palette d’interprète danseuse...Elle danse au sein de la « compagnie Adama » (Ilan Zaoui), au Casino de Paris, dans " les sacrés fils d’Abraham", mais aussi au Canada, au Maroc etc. Puis , comme chorégraphe, elle participe à des spectacles et des clips.

Après de prestigieuses collaborations, en tant que chanteuse et choriste, à de nombreux « beaux projets » (Urban Sax, Alpha Blondie, Michel Berger etc..), c’est avec le groupe Yona de musique arabo-pop-andalouse et ses soeurs (Diane Dupuis et Cora Dupuis) qu’elle perfectionne et qu’elle se met à « vivre » le chant sur scène, chantant tour à tour en français, en anglais, en espagnol, en arabe et en hébreu..

 Peu à peu son projet de chansons devient sa principale motivation .Elle participe au stage de Ignatus pour le travail des chansons et la palette des mots. Et c'est Jessica Saraf  qui l'aide à trouver "sa voix" d'interprète et à mettre ses chansons dans leur forme définitive.

La rencontre avec Jannick Top va la décider à enregistrer ses chansons. Aujourd'hui , elle sort  son premier CD  de 6 titres aux côtés de Jannick Top pour la réalisation artistique; il propose une réalisation "minimaliste en parfaite adéquation avec la voix " dit-il  pour un univers qu'il qualifie de " très agréable à écouter et qui engage une réflexion reposante".

Les arrangements des cordes, est confié à Thomas Coeuriot  avec guitares, mandoline et  oud entrelaçant avec subtilité les mélodies et les rythmes comme contrepoint au chant; au paysage musical, il ne manquait plus que la « terre » avec la basse de Jannick , et la vielle de Gilles Chabenat ; le mixage est signé :Manu Guiot .


Partager cet article

Published by anyel.over-blog.com
commenter cet article

De Conakry à Fria

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog